Groupe d’experts en épidémiologie et en santé publique du Centre de recherches mathématiques

Groupe d’experts en épidémiologie et en santé publique du Centre de recherches mathématiques

Le CRM met sur pied une alliance des forces de sa communauté pour mettre en valeur les recherches en mathématiques et statistique de l’épidémiologie et de la santé publique. Cette initiative de notre directeur Luc Vinet et de notre directeur-adjoint Jean-Philippe Lessard fait partie d’un effort concerté pour comprendre et contrôler la COVID-19. De plus, plusieurs chercheurs impliqués travaillent sur un éventail plus large de maladies virales.

Activités spécifiques au groupe d'experts

19 juin 2020

Quantitative approaches to understanding the immune response to SARS-CoV-2 infection

Morgan Craig

LANCEMENT DES ACTIVITÉS du Groupe d'experts et conférence : Quantitative approaches to understanding the immune response to SARS-CoV-2 infection

Vidéoconférence en ligne, enregistrée le 19 juin 2020

Cette conférence a été présentée dans le cadre du Colloque des sciences mathématiques CRM-ISM

Un mot de présentation est prononcé par Jacques Bélair, Responsable scientifique du Groupe d'experts en épidémiologie et en santé publique du CRM

Responsables : 

Henri Darmon (Université McGill)
Jean-François Coeurjolly (UQAM)

Modelling of vaccination and treatment campaigns

Marie-Claude Boily, Simon de Montigny, Benoît Mâsse

Activités actuelles COVID-19

1 juillet 2020 La Presse, par Tristan Péloquin

Huit ou neuf contacts par jour feraient exploser les cas

Benoît Mâsse

30 juin 2020 TVA Nouvelles, Le Journal de Montréal, par Maude Ouellet

Mesures sanitaires : pas simple de s’y retrouver

Benoît Mâsse

29 juin 2020 La Presse, par Ariane Lacoursière et Philippe Mercure

Arruda inquiet du « relâchement » des Québécois

Benoît Mâsse

29 juin 2020 Le Devoir, par Brian Miles

Fragile transparence

Benoît Mâsse

27 juin 2020 Le Devoir, par Isabelle Paré

Distanciation à géométrie variable

Benoît Mâsse

28 mai 2020 La Presse, par Marc Thibodeau

Un cas dès décembre au Québec?

Benoît Mâsse

23 mai 2020 Le Devoir, par Pauline Gravel

Faut-il craindre une deuxième vague  au Québec?

Benoît Mâsse

23 mai 2020 The Washington Post, par Amanda Colette

Quebec, Canada’s hardest-hit province, is also the most aggressive about reopening

Benoît Mâsse

14 mai 2020 Radio-Canada, Tout un matin, avec Patrick Masbourian

COVID-19, a-t-on atteint un plateau de décès?

Benoît Mâsse

14 mai 2020 Radio-Canada Télé, par Frédéric Arnould

Le traçage, une mesure cruciale pour limiter la propagation du coronavirus

Benoît Mâsse

14 mai 2020 La Presse, par Philippe Mercure

Le nombre de décès diminue... vraiment?

Benoît Mâsse

12 mai 2020 La Presse, par Philippe Mercure

Des règles claires réclamées pour le déconfinement

Benoît Mâsse

9 mai 2020 La Presse, par Émile Bilodeau, Katia Gagnon, Ariane Krol, Ariane Lacoursière et Marc Thibodeau

Le Québec est-il prêt?

Benoît Mâsse

30 avril 2020 La Presse, par Philippe Mercure

Le Québec n’est pas encore prêt pour le déconfinement

Benoît Mâsse

15 avril 2020 Centre de Recherche du CHU Sainte-Justine

La modélisation informatique pour lutter contre la COVID-19

Morgan Craig

9 avril 2020 Bulletin of the World Health Organization

Observation Wards and Control of the Transmission of COVID-19 in Wuhan

Jacques Bélair, Juan Li, Pei Yuan, Jane Heffernan, Tingting Zheng, Nick Ogden, Beate Sander, Jun Li, Qi Li, Jude Dzevela Kong, Elena Aruffo, Yi Tan, Zhen Jin, Yong Yu, Meng Fan, Jingan Cui, Zhidong Teng, Huaiping Zhu

Dans les médias

Chercheurs impliqués dans le groupe d'experts

Biographie

Jacques Bélair est professeur titulaire au département de mathématiques et de statistique de l'Université de Montréal, qu'il a rejoint en 1983 en tant que professeur adjoint de recherche. Il avait auparavant obtenu un doctorat en mathématiques appliquées de l'Université Cornell (superviseur : Philip J Holmes) et travaillé comme boursier postdoctoral du CRSNG au département de physiologie de l'Université McGill (superviseur : Leon Glass). Au cours de sa carrière, Il a été directeur adjoint du CRM et vice-doyen de la Faculté des études supérieures et postdoctorales. Il a présidé la Société canadienne de mathématiques appliquées et industrielles (SCMAI) de 2009 à 2011.  En 2019, il a coprésidé le comité d'organisation de la réunion annuelle de la Société de biologie mathématique (SMB).

Ses recherches portent sur la modélisation mathématique des processus de régulation dynamiques en biologie. Dans le passé, il s'est intéressé à divers aspects des arythmies cardiaques et du contrôle moteur. Il étudie actuellement le contrôle de la production de cellules sanguines (hématopoïèse) et des interventions pharmaceutiques associées ainsi que la propagation des maladies infectieuses en général, et la COVID-19 en particulier. Il est chercheur affilié au Center for Disease Modelling (CDM) de l'Université York et au Center for Applied Mathematics in Bioscience and Medicine (CAMBAM) de l'Université McGill.

Activités spécifiques au groupe d'experts

Activités actuelles COVID-19

28 mai 2020 Québec Science

COVID-19 : l'heure de gloire de la modélisation

Jacques Bélair

9 avril 2020 Bulletin of the World Health Organization

Observation Wards and Control of the Transmission of COVID-19 in Wuhan

Jacques Bélair, Juan Li, Pei Yuan, Jane Heffernan, Tingting Zheng, Nick Ogden, Beate Sander, Jun Li, Qi Li, Jude Dzevela Kong, Elena Aruffo, Yi Tan, Zhen Jin, Yong Yu, Meng Fan, Jingan Cui, Zhidong Teng, Huaiping Zhu

Publications

1 janvier 2016 Mathematical Biosciences, Science Direct

Modeling the spread and control of dengue with limited public health resources

Jacques Bélair, Ahmed Abdelrazec, Chunhua Shan, Huaiping Zhu

14 décembre 2014 Université de Montréal, Papyrus

Modélisation mathématique de la propagation de la malaria

Jacques Bélair, Fidèle Niyukuri

Biographie

Marie-Claude Boily est professeure d'épidémiologie mathématique à l'Imperial College London et chercheure affiliée au Centre de recherche du CHU de Québec-Université Laval.

Ses recherches portent sur l'épidémiologie et la prévention des maladies infectieuses, telles que le virus de l'immunodéficience humaine (VIH) et les infections transmissibles sexuellement, dans divers contextes en utilisant une combinaison de modélisation mathématique, de méthodes statistiques et empiriques. Elle vise à éclairer la prise de décision en santé publique et à développer le domaine de la modélisation mathématique. Son équipe a participé à des études pour comprendre la dynamique de transmission des infections et maximiser l'impact de divers outils de prévention (par exemple, traitement du VIH, vaccination, interventions structurelles) sur les infections et les maladies liées au VIH, au virus du papillome humain (VPH) et au virus de l’herpès simplex (VHS) dans la population. Récemment, elle a également commencé à travailler sur la COVID-19, et elle dirige le Centre de modélisation du réseau d'essai de prévention du VIH (HIV Prevention Trial Network-HPTN) financé par le National Institutes of Health (NIH), qui a pour mission de concevoir et de réaliser une modélisation mathématique et des études sous forme de simulation informatique pour éclairer les activités de recherche du HPTN.

Ses études, qui s'efforcent d'utiliser les meilleures données épidémiologiques et cliniques, sont souvent menées par le biais de collaborations multidisciplinaires et internationales, ce qui contribue à traduire ses résultats en recommandations et actions de santé publique aux niveaux local et mondial.

Activités spécifiques au groupe d'experts

Modelling of vaccination and treatment campaigns

Marie-Claude Boily, Simon de Montigny, Benoît Mâsse

Publications

21 octobre 2010 Journal of Epidemiology & Community Health

The ABC of terms used in mathematical models of infectious diseases

Marie-Claude Boily, Sharmistha Mishra, David N Fisman

Biographie

David Buckeridge est professeur associé au Département d'épidémiologie, de biostatistique et de santé au travail de l'Université McGill. Il est titulaire d’un doctorat en médecine de l’Université Queen’s, d’une maîtrise en sciences en épidémiologie de l'Université de Toronto, d’un doctorat en informatique biomédicale de l'Université de Stanford. Il est membre du Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada avec une formation spécialisée en santé publique et médecine préventive. Il est consultant médical pour l'Institut national de la santé publique du Québec et l'Institut national d'excellence en santé et en services sociaux du Québec. David Buckeridge préside également le conseil de l'Institut des IRSC sur la promotion et la prévention de la santé.

Dans ses recherches, il utilise des méthodes de l'informatique biomédicale, de l'informatique, de l'épidémiologie, de la biostatistique et des sciences du comportement pour développer et évaluer l'impact des technologies logicielles qui utilisent les mégadonnées pour surveiller la santé de la population et les systèmes de santé. Ces méthodes permettent aussi de recueillir des informations afin de guider les actions des consommateurs, les professionnels de la santé et les décideurs. Ses travaux antérieurs et en cours comprennent l'élaboration de méthodes statistiques pour la détection des flambées et l'utilisation de modèles de simulation pour évaluer les systèmes de surveillance.

Dans ses activités cliniques et d'application des connaissances, il conseille les gouvernements au Canada et à l'étranger sur la mise en œuvre et l'utilisation efficace de technologies logicielles fondées sur des preuves pour la surveillance de la santé. Grâce à ce travail, il a développé et mis en œuvre des systèmes logiciels innovants à Montréal, et pour la province de Québec. Il a aussi aidé l'Agence de la santé publique du Canada à définir et évaluer leur mandat de surveillance. Il a contribué au développement de systèmes de surveillance à l'échelle nationale par les États-Unis et les Centres chinois de contrôle des maladies (CDC), et a conseillé le Centre européen de prévention et contrôle des maladies sur la façon d'utiliser efficacement les nouvelles technologies pour le suivi de la santé.

Intérêts de recherche

Biosurveillance, santé publique, informatique médicale

Activités actuelles COVID-19

Institut national d'excellence en santé et services sociaux (INESS)

Projections du nombre d’hospitalisations pour les personnes atteintes de la COVID-19

David Buckeridge, Mathieu Maheu-Giroux

Biographie

Arthur Charpentier est professeur à l'Université du Québec à Montréal (UQAM). Il a obtenu son doctorat en mathématiques de l’Université catholique de Louvain en Belgique en 2006, a été professeur à la Faculté des sciences économiques de l’Université Rennes 1 de 2008 à 2018 et fût le directeur du Data Science for Actuaries Program à l’Institut des Actuaires à Paris en France.

Il travaille sur la modélisation des risques et les données d'assurance. Il a publié Computational Actuarial Science with R (CRC, 2014) et est l'éditeur du blog académique Freakonometrics (https://freakonometrics.hypotheses.org/). Ses recherches récentes portent sur l'apprentissage automatique et l'apprentissage par renforcement. Il a travaillé sur le contrôle optimal (sur le verrouillage et les tests) dans le contexte de la COVID-19 (https://doi.org/10.1101/2020.05.13.20100842).

Activités actuelles COVID-19

Biographie

Morgan Craig est professeure adjointe au Département de mathématiques et de statistique de l'Université de Montréal et chercheure au Centre de recherche du CHU Sainte-Justine (CRCHUSJ) du Groupe troubles immunitaires et cancer. L'expertise de Morgan Craig est en médecine quantitative, une discipline qui intègre la biologie computationnelle, la (patho) physiologie et les sciences pharmaceutiques avec des approches traditionnelles de laboratoire humide et de biomédecine clinique. L'objectif principal de ses recherches est d'adapter les interventions thérapeutiques en utilisant la modélisation mathématique comme moyen complémentaire pour découvrir les mécanismes qui sous-tendent les états sains et pathologiques, et l'évolution dynamique d'un état à l'autre. Elle a déjà développé des modèles prédictifs dans une variété d'applications cancéreuses qui ont été mis à profit pour adapter les immunothérapies et réduire les effets secondaires toxiques. Un objectif spécifique de ses recherches est la compréhension de la diaphonie hématopoïétique et de la réponse immunitaire innée qui en résulte.

Morgan Craig et son équipe, incluant notamment la boursière postdoctorale Adrianne Jenner et l'étudiante Sofia Alfonso, se concentrent sur la compréhension des réponses immunitaires différentielles dans la COVID-19 grâce à des modèles mathématiques à plusieurs échelles de la réponse immunitaire systémique et de la dynamique des infections localisées dans les tissus. Ce travail est effectué en collaboration avec des expérimentateurs et des cliniciens du CRCHUSJ et de la SARS-CoV-2 Tissue Simulation Coalition (http://physicell.org/covid19/).

Activités spécifiques au groupe d'experts

19 juin 2020

LANCEMENT DES ACTIVITÉS du Groupe d'experts et conférence : Quantitative approaches to understanding the immune response to SARS-CoV-2 infection

Morgan Craig

Vidéoconférence en ligne le 19 juin à 16h

Enregistrement disponible ICI sur la chaine YouTube du CRM

Pour participer, suivez ce lien : https://umontreal.zoom.us/j/94839201651?pwd=Nm52ZzUzWjdrNWhlMG04Rk1Cb0NZQT09

Résumé : COVID-19 is typically characterized by a range of respiratory symptoms that, in severe cases, progress to acute respiratory distress syndrome (ARDS). These symptoms are also frequently accompanied by a range of inflammatory indications, particularly hyper-reactive and dysregulated inflammatory responses in the form of cytokine storms and severe immunopathology. Much remains to be uncovered about the mechanisms that lead to disparate outcomes in COVID-19. Here, quantitative approaches, especially mechanistic mathematical models, can be leveraged to improve our understanding of the immune response to SARS-CoV-2 infection. Building upon our prior work modelling the production of innate immune cell subsets and the viral dynamics of HIV and oncolytic viruses, we are developing a quantitative framework to interrogate open questions about the innate and adaptive immune reaction in COVID-19. In this talk, I will outline our recent work modelling SARS-CoV-2 viral dynamics and the ensuing immune response at both the tissue and systemic levels. A portion of this work is done as part of an international and multidisciplinary coalition working to establish a comprehensive tissue simulator (physicell.org/covid19), which I will also discuss in more detail. 

Cette conférence est présentée dans le cadre du Colloque des sciences mathématiques CRM-ISM

Responsables : 

Henri Darmon (Université McGill)
Jean-François Coeurjolly (UQAM)

19 juin 2020

Quantitative approaches to understanding the immune response to SARS-CoV-2 infection

Morgan Craig

LANCEMENT DES ACTIVITÉS du Groupe d'experts et conférence : Quantitative approaches to understanding the immune response to SARS-CoV-2 infection

Vidéoconférence en ligne, enregistrée le 19 juin 2020

Cette conférence a été présentée dans le cadre du Colloque des sciences mathématiques CRM-ISM

Un mot de présentation est prononcé par Jacques Bélair, Responsable scientifique du Groupe d'experts en épidémiologie et en santé publique du CRM

Responsables : 

Henri Darmon (Université McGill)
Jean-François Coeurjolly (UQAM)

Activités actuelles COVID-19

15 avril 2020 Centre de Recherche du CHU Sainte-Justine

La modélisation informatique pour lutter contre la COVID-19

Morgan Craig

Dans les médias

Biographie

Simon de Montigny détient un doctorat en mathématiques de Polytechnique Montréal. Il est professeur adjoint sous octroi au Département de médecine sociale et préventive à l’École de santé publique de l’Université de Montréal, et chercheur au CHU Sainte-Justine. Ses recherches en intelligence artificielle fondamentale portent sur l’apprentissage des réseaux de neurones artificiels à base de signaux postsynaptiques. Au cours de son stage postdoctoral, il a développé des simulations des vaccins expérimentaux contre le virus de l'immunodéficience humaine (VIH) au sein du HIV Vaccine Trials Network. Il a collaboré avec le HIV Prevention Trials Network Modelling Centre pour la modélisation du déploiement des programmes de traitements antirétroviraux et du progrès vers les cibles 90-90-90 de l’ONUSIDA et de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS). 

Plus spécifiquement, ses recherches portent sur l’utilisation de l’intelligence artificielle pour l’analyse de données massives en médecine et en santé publique de précision. En épidémiologie des infections, il vise à concevoir des méthodes et des outils pour faciliter la génération de modèles de transmission, la simulation des épidémies et de l’effet des interventions de santé publique, et l’intégration automatisée et en temps réel des données de terrain à ces modèles et simulations.

Activités spécifiques au groupe d'experts

Modelling of vaccination and treatment campaigns

Marie-Claude Boily, Simon de Montigny, Benoît Mâsse

Dans les médias

17 juin 2020 La Presse, par Janie Gosselin

COVID-19: Pékin resserre ses mesures

Simon de Montigny

Biographie

Andrea Lodi a obtenu son doctorat en ingénierie système à l'Université de Bologne en 2000 et il a été récipiendaire du Herman Goldstine Fellow au IBM Mathematical Sciences Department, NY en 2005-2006. Il a été professeur titulaire de recherche opérationnelle au département de génie électrique, électronique et informatique (DEI) de l'Université de Bologne en Italie, entre 2007 et 2015. Depuis 2015, il est titulaire de la Chaire d'excellence en recherche du Canada sur la « science des données pour la prise de décision en temps réel » à Polytechnique Montréal. Ses principaux intérêts de recherche concernent l'optimisation linéaire et non linéaire mixte, et la science des données, et son travail a reçu plusieurs distinctions, notamment les prix IBM et Google. Il est l'auteur de plus de 100 publications dans les meilleures revues du domaine de l'optimisation mathématique et de la science des données.

Une grande partie du travail d'Andrea Lodi est dans les soins de santé avec des contributions dans la transplantation rénale, la planification et la gestion des salles d'opération et d'urgence, la prévision et l'allocation des besoins du personnel de santé. Il a été coordinateur de réseau et chercheur principal de deux grands projets/réseaux européens et, depuis 2006, consultant de l'équipe de recherche et développement d'IBM CPLEX. Andrea Lodi est aussi cochercheur du projet « Les données au service des Canadiens : apprentissage profond et optimisation pour la révolution du savoir », financé par le gouvernement fédéral canadien dans le cadre du programme Apogée. Il est codirecteur scientifique de l'Institut de valorisation des données (IVADO) à Montréal.

Biographie

Mathieu Maheu-Giroux détient la Chaire de recherche du Canada en modélisation de la santé des populations. Il est professeur adjoint au Département d'épidémiologie, biostatistique et santé au travail de l'Université McGill. Il a précédemment travaillé comme chercheur à l'Imperial College London après avoir terminé son doctorat en sciences à Harvard T. H. Chan School of Public Health (2015) et une formation postdoctorale en épidémiologie mathématique à l'Imperial College London.

Mathieu Maheu-Giroux a une expérience internationale sur le terrain en Tanzanie, au Pérou et au Chili, et a publié dans des revues telles que l'International Journal of Drug Policy, AIDS and Behavior et l'American Journal of Epidemiology. Ses travaux portent sur la modélisation mathématique, l'épidémiologie des maladies infectieuses et les évaluations d'impacts et les analyses coût-efficacité.

Intérêts de recherche

Santé mondiale, Maladie infectieuse, Population et santé publique

Activités actuelles COVID-19

Institut national d'excellence en santé et services sociaux (INESS)

Projections du nombre d’hospitalisations pour les personnes atteintes de la COVID-19

David Buckeridge, Mathieu Maheu-Giroux

Biographie

Benoît Mâsse est professeur en biostatistique à l'Université de Montréal depuis 2010 et s’est joint au Centre de recherche du CHU Ste-Justine. Auparavant, il a travaillé pendant 11 ans à l'University of Washington et au Fred Hutchinson Cancer Research Center. En 2006, il a reçu une subvention de sept ans et de plus de 25 millions de dollars américains du National Institutes of Health (NIH) en tant que chercheur principal responsable de la création du Centre de gestion des données statistiques pour fournir un soutien à tous les essais internationaux de phase I-II-III et aux études d'observation menées dans le Réseau d'essais de microbicides. Actuellement, il dirige l'Unité de recherche clinique appliquée (URCA) du CHU Ste-Justine où il a établi l'infrastructure pour soutenir la conduite d'études cliniques et observationnelles.

Il a été le principal statisticien de l'essai historique HPTN 052 et a contribué de manière significative à la conception unique de cet essai. HPTN 052 est le premier essai clinique randomisé à montrer que le traitement antirétroviral (TAR) infecté par le virus de l'immunodéficience humaine (VIH) peut réduire le risque de transmission sexuelle du VIH à un partenaire non infecté. Sur la base de ces résultats, l'étude HPTN 052 a été nommée Percée scientifique de l'année en 2011 par le Science magazine. Selon Science magazine, l'étude a été sélectionnée pour ses « implications profondes pour la future riposte à l'épidémie de sida ».

En 2014, Benoît Mâsse a présidé le Conseil international de surveillance des données et de la sécurité (DSMB- Data Safety Monitoring Board) pour l'essai du vaccin contre Ebola en Guinée (Ebola: Ça Suffit). Il s'agit du premier essai qui a montré l'efficacité du vaccin rVSV-ZEBOV. Actuellement, il préside le DSMB international pour l'étude d'accès élargi aux vaccins pour l'épidémie d'Ebola en cours en République démocratique du Congo. En décembre 2019, le National Geographic a sélectionné les essais HPTN 052 et Ebola : Ça Suffit parmi les 20 meilleures découvertes de la dernière décennie (tous domaines de recherche confondus).

Activités spécifiques au groupe d'experts

Modelling of vaccination and treatment campaigns

Marie-Claude Boily, Simon de Montigny, Benoît Mâsse

Activités actuelles COVID-19

1 juillet 2020 La Presse, par Tristan Péloquin

Huit ou neuf contacts par jour feraient exploser les cas

Benoît Mâsse

30 juin 2020 TVA Nouvelles, Le Journal de Montréal, par Maude Ouellet

Mesures sanitaires : pas simple de s’y retrouver

Benoît Mâsse

29 juin 2020 La Presse, par Ariane Lacoursière et Philippe Mercure

Arruda inquiet du « relâchement » des Québécois

Benoît Mâsse

29 juin 2020 Le Devoir, par Brian Miles

Fragile transparence

Benoît Mâsse

27 juin 2020 Le Devoir, par Isabelle Paré

Distanciation à géométrie variable

Benoît Mâsse

6 juin 2020 Mirage News

La recherche de contacts pour sauver des vies

Benoît Mâsse

2 juin 2020 La Presse

Trop sévères, les nouvelles règles sanitaires?

Benoît Mâsse

2 juin 2020 Le Devoir

Ces enquêteurs sur la trace du coronavirus

Benoît Mâsse

31 mai 2020 LaPresse

La bataille de Montréal : l'armée en déroute

Benoît Mâsse

30 mai 2020 Le Soleil

Après le « R0 », voici le «k»

Benoît Mâsse

28 mai 2020 La Presse, par Marc Thibodeau

Un cas dès décembre au Québec?

Benoît Mâsse

23 mai 2020 Le Devoir, par Pauline Gravel

Faut-il craindre une deuxième vague  au Québec?

Benoît Mâsse

23 mai 2020 The Washington Post, par Amanda Colette

Quebec, Canada’s hardest-hit province, is also the most aggressive about reopening

Benoît Mâsse

14 mai 2020 Radio-Canada, Tout un matin, avec Patrick Masbourian

COVID-19, a-t-on atteint un plateau de décès?

Benoît Mâsse

14 mai 2020 Radio-Canada Télé, par Frédéric Arnould

Le traçage, une mesure cruciale pour limiter la propagation du coronavirus

Benoît Mâsse

14 mai 2020 La Presse, par Philippe Mercure

Le nombre de décès diminue... vraiment?

Benoît Mâsse

12 mai 2020 La Presse, par Philippe Mercure

Des règles claires réclamées pour le déconfinement

Benoît Mâsse

9 mai 2020 La Presse, par Émile Bilodeau, Katia Gagnon, Ariane Krol, Ariane Lacoursière et Marc Thibodeau

Le Québec est-il prêt?

Benoît Mâsse

30 avril 2020 La Presse, par Philippe Mercure

Le Québec n’est pas encore prêt pour le déconfinement

Benoît Mâsse

Dans les médias

18 juin 2020 L'actualité, par Camille Payant (avec Camille Lopez)

Une appli de traçage, c’est quoi ?

Benoît Mâsse

16 juin 2020 Radio-Canada, par Romain Schué

Il n'y aura plus de cliniques de dépistage dans des autobus à Montréal

Benoît Mâsse

15 juin 2020 Radio-Canada, par Ximena Sampson

Quand et comment pourra-t-on rouvrir la frontière avec les États-Unis ?

Benoît Mâsse

Biographie

Erica E. M. Moodie a obtenu sa maitrise en épidémiologie en 2001 à l'University of Cambridge et un doctorat en biostatistique en 2006 à l'University of Washington, avant de rejoindre l'Université McGill où elle est maintenant boursière William Dawson et professeure associée de biostatistique. Ses principaux intérêts de recherche portent sur l'inférence causale et les données longitudinales en mettant l'accent sur les stratégies de traitement adaptatif. Elle est membre élue de l'Institut international de statistique et rédactrice en chef adjointe de la biométrie. Elle détient un prix Chercheur-Boursier de carrière sénior du Fonds de recherche du Québec-Santé. Elle est récipiendaire du prix CRM-SSC 2020 en statistique.

Elle travaille avec une équipe dirigée par Nicole Basta sur la sensibilisation du public au développement du vaccin contre le SRAS-Cov-2 et avec l'étude longitudinale canadienne sur le vieillissement pour comprendre l'interaction de la fragilité et de l'infection par le SARS-CoV-2 chez les personnes âgées.

Activités spécifiques au groupe d'experts

Biographie

Louis-Martin Rousseau est professeur titulaire à Polytechnique Montréal et titulaire d'une Chaire de recherche du Canada en analyse et logistique des soins de santé. Ses recherches se concentrent sur la résolution de problèmes de routage complexes, de problèmes de composition de personnel, ainsi que de problèmes de décision intégrés qui apparaissent dans la chaîne d'approvisionnement à la fois dans le commerce de détail et dans les soins de santé. Dans ce contexte, il propose des méthodologies hybrides basées sur la programmation par contraintes et la recherche opérationnelle classique. Alors que le domaine de la médecine personnalisée émerge, d'énormes défis apparaissent en ce qui concerne l'interaction entre la planification et l'exécution des traitements individuels en termes de ressources médicales limitées et coûteuses. En particulier, Louis-Martin Rousseau mène des recherches dans des domaines où le vieillissement de la population va avoir un impact important, à savoir le traitement du cancer, les services à domicile et la logistique hospitalière.

Activités actuelles COVID-19

Vidéos

Biographie

Alexandra M. Schmidt est professeure associée de biostatistique au Département d'épidémiologie, de biostatistique et de santé au travail (EBOH) de l'Université McGill. Elle est actuellement directrice du programme d'études supérieures en biostatistique de l'EBOH.

Elle est membre de l'American Statistical Association et membre élue de l'International Statistical Institute. En 2017 elle s’est vu décerner la Distinguished Achievement Medal du groupe Statistics in the Environment de l’American Statistical Association. En 2008, elle a décroché le prix du jeune chercheur Abdel El-Shaarawi de la Société internationale d’environnemétrie (SIE). Elle a été présidente de l'International Society for Bayesian Analysis (2015).

Son domaine de recherche principal est le développement de modèles statistiques pour les processus spatio-temporels dans le cadre bayésien. Ses principaux projets concernent le développement de modèles de processus spatio-temporels multivariés qui empêchent l'utilisation de toute transformation pour atteindre la normalité. Elle développe également des modèles pour comprendre la propagation des cas de dengue, de Zika et de chikungunya dans les quartiers de Rio de Janeiro lors de la première épidémie commune que la ville a connue entre 2015 et 2016.

Biographie

David A. Stephens est professeur titulaire au Département de mathématiques et de statistique de l'Université McGill depuis 2006. Il a obtenu un doctorat en statistique de l'University of Nottingham, Royaume-Uni en 1990 sous la supervision du professeur Adrian F. M. Smith. Il a été président du Département de mathématiques et de statistique de 2015 à 2019 et il est vice-doyen de la Faculté des sciences depuis avril 2019.

Ses intérêts de recherche sont les statistiques bayésiennes : méthodes méthodologiques et informatiques. Ses domaines d'intérêt spécifiques incluent la bio-informatique, la biostatistique et l'analyse des séries chronologiques.

Biographie

Guy Wolf est professeur adjoint au Département de mathématiques et de statistique de l'Université de Montréal et chercheur à l'Institut des algorithmes d'apprentissage de Montréal (Mila-Institut québécois de recherche en intelligence artificielle).

Sa recherche porte sur l'analyse de données exploratoires avec des applications en bio-informatique. Ses approches sont multidisciplinaires et combinent l'apprentissage automatique, le traitement du signal, l'analyse harmonique et des outils de mathématiques appliquées. En particulier, ses travaux récents utilisent une combinaison de géométries de diffusion, d'apprentissage multiple et d'apprentissage profond pour trouver des modèles, des dynamiques et des structures émergentes dans des données de grande dimension (par exemple, en génomique unicellulaire et en protéomique). Dans le cadre du groupe de travail Mila « IA contre la COVID-19 », il est impliqué dans des projets de pointe portant sur l'analyse des données génomiques (et multiomiques) pour comprendre les opérations du virus, l'interaction avec la biologie de l'hôte et afin de cibler les traitements antiviraux potentiels.

Intérêts de recherche

Analyse exploratoire des données avec apprentissage multiple et apprentissage en profondeur;

Analyse harmonique appliquée, théorie des graphes spectraux et géométrie de diffusion;

Traitement du signal graphique et apprentissage profond géométrique;

Caractérisation, basée sur les données, des structures, modèles et dynamiques non linéaires;

Applications du Big Data biomédical (p. Ex. Génomique et neuroscience).

Activités actuelles COVID-19

Activités spécifiques au groupe d'experts

19 juin 2020

LANCEMENT DES ACTIVITÉS du Groupe d'experts et conférence : Quantitative approaches to understanding the immune response to SARS-CoV-2 infection

Morgan Craig

Vidéoconférence en ligne le 19 juin à 16h

Enregistrement disponible ICI sur la chaine YouTube du CRM

Pour participer, suivez ce lien : https://umontreal.zoom.us/j/94839201651?pwd=Nm52ZzUzWjdrNWhlMG04Rk1Cb0NZQT09

Résumé : COVID-19 is typically characterized by a range of respiratory symptoms that, in severe cases, progress to acute respiratory distress syndrome (ARDS). These symptoms are also frequently accompanied by a range of inflammatory indications, particularly hyper-reactive and dysregulated inflammatory responses in the form of cytokine storms and severe immunopathology. Much remains to be uncovered about the mechanisms that lead to disparate outcomes in COVID-19. Here, quantitative approaches, especially mechanistic mathematical models, can be leveraged to improve our understanding of the immune response to SARS-CoV-2 infection. Building upon our prior work modelling the production of innate immune cell subsets and the viral dynamics of HIV and oncolytic viruses, we are developing a quantitative framework to interrogate open questions about the innate and adaptive immune reaction in COVID-19. In this talk, I will outline our recent work modelling SARS-CoV-2 viral dynamics and the ensuing immune response at both the tissue and systemic levels. A portion of this work is done as part of an international and multidisciplinary coalition working to establish a comprehensive tissue simulator (physicell.org/covid19), which I will also discuss in more detail. 

Cette conférence est présentée dans le cadre du Colloque des sciences mathématiques CRM-ISM

Responsables : 

Henri Darmon (Université McGill)
Jean-François Coeurjolly (UQAM)

Modelling of vaccination and treatment campaigns

Marie-Claude Boily, Simon de Montigny, Benoît Mâsse

Activités actuelles COVID-19

6 juin 2020 Mirage News

La recherche de contacts pour sauver des vies

Benoît Mâsse

2 juin 2020 La Presse

Trop sévères, les nouvelles règles sanitaires?

Benoît Mâsse

2 juin 2020 Le Devoir

Ces enquêteurs sur la trace du coronavirus

Benoît Mâsse

31 mai 2020 LaPresse

La bataille de Montréal : l'armée en déroute

Benoît Mâsse

30 mai 2020 Le Soleil

Après le « R0 », voici le «k»

Benoît Mâsse

28 mai 2020 La Presse, par Marc Thibodeau

Un cas dès décembre au Québec?

Benoît Mâsse

28 mai 2020 Québec Science

COVID-19 : l'heure de gloire de la modélisation

Jacques Bélair

23 mai 2020 Le Devoir, par Pauline Gravel

Faut-il craindre une deuxième vague  au Québec?

Benoît Mâsse

23 mai 2020 The Washington Post, par Amanda Colette

Quebec, Canada’s hardest-hit province, is also the most aggressive about reopening

Benoît Mâsse

14 mai 2020 Radio-Canada, Tout un matin, avec Patrick Masbourian

COVID-19, a-t-on atteint un plateau de décès?

Benoît Mâsse

14 mai 2020 Radio-Canada Télé, par Frédéric Arnould

Le traçage, une mesure cruciale pour limiter la propagation du coronavirus

Benoît Mâsse

14 mai 2020 La Presse, par Philippe Mercure

Le nombre de décès diminue... vraiment?

Benoît Mâsse

12 mai 2020 La Presse, par Philippe Mercure

Des règles claires réclamées pour le déconfinement

Benoît Mâsse

9 mai 2020 La Presse, par Émile Bilodeau, Katia Gagnon, Ariane Krol, Ariane Lacoursière et Marc Thibodeau

Le Québec est-il prêt?

Benoît Mâsse

30 avril 2020 La Presse, par Philippe Mercure

Le Québec n’est pas encore prêt pour le déconfinement

Benoît Mâsse

15 avril 2020 Centre de Recherche du CHU Sainte-Justine

La modélisation informatique pour lutter contre la COVID-19

Morgan Craig

9 avril 2020 Bulletin of the World Health Organization

Observation Wards and Control of the Transmission of COVID-19 in Wuhan

Jacques Bélair, Juan Li, Pei Yuan, Jane Heffernan, Tingting Zheng, Nick Ogden, Beate Sander, Jun Li, Qi Li, Jude Dzevela Kong, Elena Aruffo, Yi Tan, Zhen Jin, Yong Yu, Meng Fan, Jingan Cui, Zhidong Teng, Huaiping Zhu

16 mars 2020 Le Soleil, mis à jour le 22 mars 2020

COVID-19 : pourquoi les mesures d’éloignement social sont présentement nécessaires?

Collectifs d'auteurs

Institut national d'excellence en santé et services sociaux (INESS)

Projections du nombre d’hospitalisations pour les personnes atteintes de la COVID-19

David Buckeridge, Mathieu Maheu-Giroux

Dans les médias

1 juillet 2020 La Presse, par Tristan Péloquin

Huit ou neuf contacts par jour feraient exploser les cas

Benoît Mâsse

30 juin 2020 TVA Nouvelles, Le Journal de Montréal, par Maude Ouellet

Mesures sanitaires : pas simple de s’y retrouver

Benoît Mâsse

29 juin 2020 La Presse, par Ariane Lacoursière et Philippe Mercure

Arruda inquiet du « relâchement » des Québécois

Benoît Mâsse

29 juin 2020 Le Devoir, par Brian Miles

Fragile transparence

Benoît Mâsse

27 juin 2020 Le Devoir, par Isabelle Paré

Distanciation à géométrie variable

Benoît Mâsse

18 juin 2020 L'actualité, par Camille Payant (avec Camille Lopez)

Une appli de traçage, c’est quoi ?

Benoît Mâsse

17 juin 2020 La Presse, par Janie Gosselin

COVID-19: Pékin resserre ses mesures

Simon de Montigny

16 juin 2020 Radio-Canada, par Romain Schué

Il n'y aura plus de cliniques de dépistage dans des autobus à Montréal

Benoît Mâsse

15 juin 2020 Radio-Canada, par Ximena Sampson

Quand et comment pourra-t-on rouvrir la frontière avec les États-Unis ?

Benoît Mâsse

6 juin 2020 Mirage News

La recherche de contacts pour sauver des vies

Benoît Mâsse

2 juin 2020 La Presse

Trop sévères, les nouvelles règles sanitaires?

Benoît Mâsse

2 juin 2020 Le Devoir

Ces enquêteurs sur la trace du coronavirus

Benoît Mâsse

31 mai 2020 LaPresse

La bataille de Montréal : l'armée en déroute

Benoît Mâsse

30 mai 2020 Le Soleil

Après le « R0 », voici le «k»

Benoît Mâsse

28 mai 2020 La Presse, par Marc Thibodeau

Un cas dès décembre au Québec?

Benoît Mâsse

28 mai 2020 Québec Science

COVID-19 : l'heure de gloire de la modélisation

Jacques Bélair

23 mai 2020 Le Devoir, par Pauline Gravel

Faut-il craindre une deuxième vague  au Québec?

Benoît Mâsse

23 mai 2020 The Washington Post, par Amanda Colette

Quebec, Canada’s hardest-hit province, is also the most aggressive about reopening

Benoît Mâsse

14 mai 2020 Radio-Canada, Tout un matin, avec Patrick Masbourian

COVID-19, a-t-on atteint un plateau de décès?

Benoît Mâsse

14 mai 2020 Radio-Canada Télé, par Frédéric Arnould

Le traçage, une mesure cruciale pour limiter la propagation du coronavirus

Benoît Mâsse

14 mai 2020 La Presse, par Philippe Mercure

Le nombre de décès diminue... vraiment?

Benoît Mâsse

12 mai 2020 La Presse, par Philippe Mercure

Des règles claires réclamées pour le déconfinement

Benoît Mâsse

9 mai 2020 La Presse, par Émile Bilodeau, Katia Gagnon, Ariane Krol, Ariane Lacoursière et Marc Thibodeau

Le Québec est-il prêt?

Benoît Mâsse

30 avril 2020 La Presse, par Philippe Mercure

Le Québec n’est pas encore prêt pour le déconfinement

Benoît Mâsse

16 avril 2020 Medical Xpress, par Jeff Heinrich

Computer modelling to fight COVID-19

Morgan Craig

15 avril 2020 Centre de Recherche du CHU Sainte-Justine

La modélisation informatique pour lutter contre la COVID-19

Morgan Craig

16 mars 2020 Le Soleil, mis à jour le 22 mars 2020

COVID-19 : pourquoi les mesures d’éloignement social sont présentement nécessaires?

Collectifs d'auteurs

Institut national d'excellence en santé et services sociaux (INESS)

Projections du nombre d’hospitalisations pour les personnes atteintes de la COVID-19

David Buckeridge, Mathieu Maheu-Giroux

Publications

9 avril 2020 Bulletin of the World Health Organization

Observation Wards and Control of the Transmission of COVID-19 in Wuhan

Jacques Bélair, Juan Li, Pei Yuan, Jane Heffernan, Tingting Zheng, Nick Ogden, Beate Sander, Jun Li, Qi Li, Jude Dzevela Kong, Elena Aruffo, Yi Tan, Zhen Jin, Yong Yu, Meng Fan, Jingan Cui, Zhidong Teng, Huaiping Zhu

1 janvier 2016 Mathematical Biosciences, Science Direct

Modeling the spread and control of dengue with limited public health resources

Jacques Bélair, Ahmed Abdelrazec, Chunhua Shan, Huaiping Zhu

14 décembre 2014 Université de Montréal, Papyrus

Modélisation mathématique de la propagation de la malaria

Jacques Bélair, Fidèle Niyukuri

21 octobre 2010 Journal of Epidemiology & Community Health

The ABC of terms used in mathematical models of infectious diseases

Marie-Claude Boily, Sharmistha Mishra, David N Fisman

Modelling of vaccination and treatment campaigns

Marie-Claude Boily, Simon de Montigny, Benoît Mâsse

Vidéos

19 juin 2020

Quantitative approaches to understanding the immune response to SARS-CoV-2 infection

Morgan Craig

LANCEMENT DES ACTIVITÉS du Groupe d'experts et conférence : Quantitative approaches to understanding the immune response to SARS-CoV-2 infection

Vidéoconférence en ligne, enregistrée le 19 juin 2020

Cette conférence a été présentée dans le cadre du Colloque des sciences mathématiques CRM-ISM

Un mot de présentation est prononcé par Jacques Bélair, Responsable scientifique du Groupe d'experts en épidémiologie et en santé publique du CRM

Responsables : 

Henri Darmon (Université McGill)
Jean-François Coeurjolly (UQAM)

Conférences et activités scientifiques du groupe de chercheurs

19 juin 2020

LANCEMENT DES ACTIVITÉS du Groupe d'experts et conférence : Quantitative approaches to understanding the immune response to SARS-CoV-2 infection

Morgan Craig

Vidéoconférence en ligne le 19 juin à 16h

Enregistrement disponible ICI sur la chaine YouTube du CRM

Pour participer, suivez ce lien : https://umontreal.zoom.us/j/94839201651?pwd=Nm52ZzUzWjdrNWhlMG04Rk1Cb0NZQT09

Résumé : COVID-19 is typically characterized by a range of respiratory symptoms that, in severe cases, progress to acute respiratory distress syndrome (ARDS). These symptoms are also frequently accompanied by a range of inflammatory indications, particularly hyper-reactive and dysregulated inflammatory responses in the form of cytokine storms and severe immunopathology. Much remains to be uncovered about the mechanisms that lead to disparate outcomes in COVID-19. Here, quantitative approaches, especially mechanistic mathematical models, can be leveraged to improve our understanding of the immune response to SARS-CoV-2 infection. Building upon our prior work modelling the production of innate immune cell subsets and the viral dynamics of HIV and oncolytic viruses, we are developing a quantitative framework to interrogate open questions about the innate and adaptive immune reaction in COVID-19. In this talk, I will outline our recent work modelling SARS-CoV-2 viral dynamics and the ensuing immune response at both the tissue and systemic levels. A portion of this work is done as part of an international and multidisciplinary coalition working to establish a comprehensive tissue simulator (physicell.org/covid19), which I will also discuss in more detail. 

Cette conférence est présentée dans le cadre du Colloque des sciences mathématiques CRM-ISM

Responsables : 

Henri Darmon (Université McGill)
Jean-François Coeurjolly (UQAM)