logo Web


» ENGLISH
» RECHERCHE
» RÉPERTOIRE

 

Les activités du CRM
Toutes les activités scientifiques


Téléchargement en PDF

Brochure d'information sur le CRM [pdf]
Visionneur de document

John McKay et Edwin Perkins : Lauréats du Prix CRM-Fields 2003

CRM > Prix > Prix CRM-Fields > Lauréats > McKay - Perkins
John McKay (Concordia) et Edwin Perkins (UBC)
[ English ]
(voir menu détaillé à droite)

Prix CRM-Fields 2003 : John McKay et Edwin Perkins

Les deux lauréats de 2003 du prix CRM-Fields en mathématiques sont John McKay et Edwin Perkins.

John McKay

L’oeuvre du professeur John McKay de l’Université Concordia, est centrée sur les propriétés des groupes finis, de leurs représentations et de leurs symétries. Il est à l’origine de plusieurs des découvertes les plus surprenantes de notre époque. Il est reconnu à travers le monde pour son rôle d’initiateur, par ses observations et conjectures, de deux domaines importants des mathématiques. La première porte son nom et s’appelle la correspondance de McKay; la deuxième a le sobriquet anglais de « monstrous moonshine », ce qui reflète le rôle essentiel du groupe sporadique le plus gros, qui s’appelle le monstre. La grande culture mathématique de John McKay lui a permis d’amener à l’avant-plan des questions qui ont profondément influencées le développement subséquent de la discipline: par exemple le travail de Richard Borcherds qui a été couronné d’une médaille Fields au congrès international des mathématiciens de 1998. Il est membre de la Société royale du Canada.

Le professeur McKay a aussi été un des pionniers de l’utilisation de l’ordinateur comme outil en algèbre, soit pour l’étude de groupes sporadiques (il est co-découvreur de deux de ces groupes), soit pour le calcul explicite de groupes de Galois. Il était aussi un des participants à un des tours de force d’algèbre calculatoire de notre époque, la démonstration de la non-existence du plan projectif d’ordre 10.

Après avoir fait son baccalauréat en mathématiques à Manchester, il a obtenu son doctorat en informatique à Édinbourgh. Il a occupé des postes académiques aux Laboratoires Atlas en Angleterre, à Caltech et à McGill avant de prendre un poste à Concordia en 1974. Il est membre de la Société Royale du Canada.

Edwin Perkins

Edwin Perkins a reçu son B.Sc. en mathématiques de l’Université de Toronto en 1975 et son Ph.D. de l’Université d’Illinois (Urbana) en 1979. Il est en ce moment professeur de mathématiques et détenteur d’une chaire de recherche du Canada à l’Université de Colombie-Britannique, où il se trouve depuis 1979. Il a reçu le prix Rollo Davidson pour les jeunes probabilistes en 1983, et les prix Coxeter-James et Jeffrey-Williams de la Société Mathématique du Canada en 1986 et 2002. Il a été élu membre de la Société Royale du Canada en 1988 et était boursier Steacie en 1992-94.

Les contributions d’Edwin Perkins aux probabilités sont nombreuses et touchent à bien des sujets; elles lui ont valu une renommée mondiale. Beaucoup de son travail en début de carrière touchait à une analyse très fine des échantillons de chemins de processus stochastiques. Ses travaux les plus spectaculaires touchent à l’analyse de diffusions à valeurs dans les mesures, les « super-processus », domaine dont il est un des pionniers. Ses accomplissements comprennent des résultats profonds et surprenants sur le support du mouvement super-Brownien dont l’identification de sa dimension de Hausdorff, l’identification du processus historique comme la méthode correcte pour comprendre la généalogie dans les super-processus, et la construction d’une classe de super-processus avec interactions.



webmestre@crm.umontreal.ca

Prix - Menu
Prix
Le CRM a créé et gère, soit seul ou en collaboration, quatre des huit prix majeurs nationaux en sciences mathématiques, en l'occurence le prix CRM-Fields-PIMS, le prix ACP-CRM de physique théorique et mathématique avec l'Association canadienne des physiciens et physiciennes, le prix CRM-SSC en statistique pour les jeunes chercheurs, avec la Société statistique du Canada, et le prix André-Aisenstadt sélectionné par le Comité scientifique consultatif du CRM, soulignant des résultats exceptionnels réalisés par de jeunes mathématiciens canadiens. Le CRM a investi beaucoup de temps, d'effort et de ressources, pour amener les scientifiques canadiens, sous les feux de la rampe, en leur donnant une reconnaissance internationale au moment où il en ont le plus besoin.